Posts Récents
Posts à l'affiche

Là où le passé et l'avenir se rencontrent

Le samedi 20 mars dernier, nous étions 7 élèves devant le portail du Caousou et grelottants de froid !

Mme CABARÉ nous attend là, avec sa voiture, elle nous emmène dans le Gers vers un P.A.S. (Projet d’Action Social) plutôt... original !

Au programme, il y aurait de l’histoire, de l’écologie, de l’humain et du religieux…

Après une heure de trajet, loin de la ville pleine de bitume, à travers plaines et vallons verdoyants : voilà l’abbaye solidement plantée sur une colline verdoyante : Sainte-Marie de Boulaur.

J’ai alors découvert une communauté de religieuses et un quotidien dont je n’aurai jamais soupçonné le dynamisme! Nous ne sommes restés que quelques heures, nous n'avons perçu qu’une infime partie de cette vie-là, mais il faut dire que le calme de ces lieux invite à savourer les secondes, et nous n’avons rien fait dans la précipitation.

C’est un lieu où tout est réfléchi dans la longueur… Cette sublime abbaye où une quarantaine de sœurs se dévouent au divin et au vivant tient debout depuis 800 ans. Au cours de cette longue histoire, les moniales ayant voulu investir ces lieux ont été chassées plus d’une fois, mais de nouvelles sœurs dévouées ont toujours repris le flambeau, jusqu’à que la communauté de sœurs encore présente aujourd'hui finalement s’y développe et grandisse. Ces derniers temps, elles ont pour projet d’investir les terrains alentour et ont largement commencé la construction d’ une ferme écologique: un système agricole qui s’inspire de méthodes traditionnelles pour développer et respecter la diversité, la stabilité et la résilience des écosystèmes naturels.

L’amour de la Création en posant des actes, mais aussi des pierres pour bâtir un modèle de vie plus autonome et qui soit viable à long terme.

A notre époque où les préoccupations environnementales sont au cœur du débat public, que l’ensemble du fonctionnement de nos sociétés est remis en question - parfois considéré fragile, dépassé, manquant d’une dimension “humaine”- j’ai trouvé qu’être immergé dans ce processus de réinvention du rapport à l’agriculture, et plus largement dans ce quotidien articulé autour de la communauté, était particulièrement édifiant.

Après avoir brièvement marché dans le village et parcouru un bout de forêt au calme souverain, nous sommes revenus à l’Abbaye visiter l’église.

Puis est venu le moment de se retrousser les manches !

Nous avons eu pour mission d’aider à vider une grange où meubles et bibelots s'entassent depuis une vingtaine d’années. Il a été gratifiant de pouvoir donner un coup de pouce à la réalisation d’un de leurs nombreux et fastidieux projets: réinvestir cette pièce en une bibliothèque.

Nous avons donc dédié nos forces à tout cela dans un joyeux chantier, qui prit la forme d’un mélange de poussière, toiles d’araignées, coups de marteau et morceaux de bois, tout cela sous un ciel radieux et une météo devenue plus douce qu’au petit matin.

Soeurs, familles, étudiants, nous étions tous rassemblés dans l’effort et le service.

C’est presque un mensonge de dire que nous sommes venus leur apporter de l’aide, quand réellement, ce lieu et ces femmes, nous ont permis de vivre une expérience de solidarité, de calme et un repos de l’esprit qui, je crois, nous ont tous fait beaucoup de bien. En réalité, ce fût davantage un échange.

Pour toutes ces raisons, moi et la majorité des étudiants, tenons à retourner dans cette abbaye et s’investir davantage dans cette communauté, avec l’espoir que de si beaux projets se développent toujours plus vertueusement et que nous, citoyens, sachions nous saisir des fruits qu’ils produiront, s’en nourrir et en replanter les graines.

Jade O.

, Terminale 2

Retrouvez-nous
Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Visualisez

notre nouvelle

plaquette

Accès Rapide

Le Caousou‎ 

42 Avenue Camille Pujol, 

31079 BP 5210

TOULOUSE Cedex 5

Tél : 05 62 47 48 49