Please reload

Posts Récents

30ème anniversaire de la chute du mur de Berlin

1/10
Please reload

Posts à l'affiche

Courbet revisité

Le foyer des peintres

 

L'atelier des peintres de Gustave Courbet revisité par les lycéens de la classe Option Arts Plastiques de M. BOURRILLON.

 

Inaugurée mardi 26 mars.

 

Les artistes présentent leur travail : 

 

1 Ces personnages situés complétement à gauche font partie du monde trivial. Dans le tableau de Courbet, le premier personnage est juif, le second curé, le dernier républicain. Je les ai représentés à ma façon tout en gardant quelques symboles disséminés (étoile de David, croix chrétienne, la main du dernier personnage renvoie à la crête du coq). Miangali RAZANAMPARANY

 

2 J’ai modernisé le braconnier en m’inspirant des formes géométriques de Kandinsky. J’ai laissé quelques éléments qui rappelle ses fonctions : la cible, l’œil qui veille sur ses proies, le sang (les gouttes)… Maëlys ROURE

 

3 J’ai gardé l’identité des personnages,  j’ai pu déterminer quelle était la mythologie de leur pays d’origine. Ils forment un groupe de résistants, donc je les ai représentés sous la forme d’un dieu guerrier ou stratège propre à chacune de leur mythologie. Julie-Caroline NEVEU

 

4  Le diable personnage qui est dans le tableau original le croque-mort. Pour moi, le représenter en diable symbolise parfaitement cet aspect sombre de la mort.

La figure fantomatique derrière Baudelaire : je l’ai représentée totalement.  Ces personnages correspondent, se rapportent avec le monde de mes personnages. Un monde irréel, illustratif, enfantin opposé avec le réalisme de Courbet. Romane SAINGRÉ

 

5 Baudelaire est le fil conducteur de mes réalisations cette année. Il offre, grâce à la réinterprétation de mes personnages une vision baudelairienne mais innovante du tableau d’origine, en reprenant le concept des Fleurs du Mal : côté gauche trivial, côté droit intellectuel (12) Elisa CLEDASSOU

 

6 J’ai gardé la posture du mannequin et j’ai créé un être dominant : un géant vert et musclé avec des cornes de diable. Celui-ci est l’incarnation du mal. En bas du mal, j’ai conservé la forme du personnage incarnant le mal. J’ai réalisé une forme, dans une posture représentant la pauvreté et la misère. Elle porte un enfant dans ces bras et incarne l’amour. L’un vit de puissance, l’autre d’amour. Lou VAYSSIERE

 

7 Le grapheur prend la place de Courbet pour réactualiser le statut d’artiste : c’est une figure créative moderne sans pour autant être considéré comme artiste à part entière. Le petit garçon tient un smartphone qui interfère  souvent dans nos relations aux œuvres ; il rappelle aussi la place des réseaux sociaux dans la création et le statut d’artiste. Le chien est remplacé par une bête imaginaire : c’est une allégorie de la créativité. L’arrière-plan de la fresque est basé sur un effet-miroir pour inclure directement le spectateur. Maeva PRIOLO

 

8 J’ai décidé de moderniser la muse,  celle qui inspire les hommes, en utilisant un autre symbole : la pin-up. Maëlys ROURE

 

9 Courbet a représenté un mécène, un musicien et un philosophe. J’ai travaillé sur ces trois personnages en mêlant la vision que l’on peut avoir du monde actuel avec le motif des montres molles de Dali. La tête des personnages sous la forme de montres exprime le fait que dans notre société on est toujours stressés par le temps. Mais en philosophant, il est possible d’y échapper. Léa HANNE

 

10 L’amour est un des plus gros fils conducteurs de trois de mes personnages. Pour réaliser la maîtresse de Gustave Courbet, j’ai utilisé le motif « coeur ». Le 3ème personnage en relation est Champfleury (la critique), j’ai introduit un poème, Le pont Mirabeau, à l’intérieur de sa silhouette pour faire un lien avec l’amour. Les trois autres personnages sont : un noceur, un enfant et un littéraire populaire. On peut voir que les motifs font écho à leur origine. Clémence RIVIERE

 

11 Les personnages feuillis et fleuris représentent l’élégance de l’homme et de la femme du monde. Romane SAINGRÉ

 

12 Baudelaire, son côté réaliste ancre la fresque dans une réalité, celle de l’artiste.  Elisa CLEDASSOU

 

     Avec les artistes :

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Visualisez

notre nouvelle

plaquette

Accès Rapide

Le Caousou‎ 

42 Avenue Camille Pujol, 

31079 BP 5210

TOULOUSE Cedex 5

Tél : 05 62 47 48 49

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon